Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка)




НазваниеФормирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка)
страница14/16
Дата03.02.2016
Размер26.4 Kb.
ТипАвтореферат
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   16
. Elle lui a montrй le courage, la patience et le stoпcisme de tout un peuple.

Aprиs la dйmobilisation lorsque Tchoukhraп a voulu entrer а l'Institut du cinйma,

il n'a pas eu de chance: sa culture artistique laissait a dйsirer. Il n'a pas su rйpondre а toutes les questions qu'on lui a posйes а l'examen d'entrйe. C'йtaient pourtant des questions simples, figurant au programme des йcoles secondaires... En revanche, il a йcrit une excellente dissertation sur un sujet libre oщ il a montrй un rare don d'observation, une connaissance profonde de l'вme humaine, une grande richesse d'imagination, un style expressif. Les professeurs ont remarquй cette йtrange contradiction. Sergueп Youtkevitch a longuement parlй а Tchoukhraп de la vie et de l'art. Il a compris que l'homme avec qui il venait de parler possйdait un grand talent. Tchoukhraп a йtй admis.

En 1956, Tchoukhraп a proposй aux studios Mosfilm le sujet du “Quarante et uniиme”. Le studio a retenu ce projet: le cinйma soviйtique avait le plus grand besoin de jeunes cadres et le projet de Tchoukhraп semblait intйressant.

Un grand nombre de critiques ont parlй, en U.R.S.S. et а l'йtranger, de l'originalitй du premier film de Tchoukhraп. Il avait en effet une individualitй, c'йtait une vйritable oeuvre d'art.

D'aprиs “Les Nouvelles de Moscou”

GERARD PHILIPE

Gйrard Philipe fut un cйlиbre artiste de cinйma et de thйвtre franзais. Il savait trиs bien interprйter les rфles des personnages qu’il jouait, il leur donnait son corps, son вme, sa voix. Les films avec la participation de Gйrard Philipe “le Rouge et le Noir”, “la Chartreuse de Parme”, “Fanfan la Tulipe” ont joui et jouissent d’un grand succиs. On le reconnaissait dans les rues de tous les continents, on l’appelait Fanfan, on le couvrait de fleurs. Malgrй sa gloire, il restait toujours simple, modeste, sincиre, gйnйreux.

Gйrard Philipe s’intйressait а tout ce qui se passait dans le monde. Il йtait toujours prкt а prendre la dйfense des hommes qui souffrent et qui sont opprimйs. Lui et sa femme Anne faisaient partie du Conseil national du Mouvement de la paix. Ils ont participй а de nombreuses actions contre la course aux armements. Gйrard Philipe йtait le prйsident du Syndicat franзais des acteurs.

De nombreux livres et articles ont йtй publiйs sur la vie et l’oeuvre de Gйrard Philipe. En 1958, Gйrard Philipe a rйpondu au “jeu des questions”. Voici quelques rйponses de ce grand comйdien franзais.

- Votre portrait moral?

- Je suis ambitieux.

- Votre premiиre qualitй?

- L’orgueil.

- Votre principal dйfaut?

- L’orgueil.

- Que dйtestez-vous le plus?

- Le manque de conscience professionnelle.

- Qu’est-ce qui vous inquiиte et vous rйjouit le plus?

- L’homme.

- A quoi devez-vous votre rйussite?

- A la chance, d’une part, а l’acharnement de l’autre.

- Quelle pensйe s’impose souvent а vous?

- L’urgence des choses que je dois faire.

- Qu’est-ce qui vous йtonne dans la vie?

- Sa briиvetй.

- Oщ vous sentez-vous trиs а l’aise?

- Chez moi.

- Trиs embarrassй?

- Chez ceux que je ne connais pas.

- Regrettez-vous quelque chose?

- La jeunesse.

- Quelle carriиre auriez-vous exercйe, si vous n’aviez pas йtй comйdien?

- Mйdecin ou une carriиre tournйe vers les recherches scientifiques.

- Votre dramaturge prйfйrй?

- Moliиre.

- Votre poиte prйfйrй?

- Paul Eluard.

- Quelle est а votre avis la personnalitй la plus marquante de ce siиcle?

- Lйnine

- Quelles sont les villes qui vous ont le plus frappйes?

- Rome, Varsovie, Leningrad, Pйkin.

Sophia Loren

Sophia Loren, grande actrice de cinйma est nйe en Italie dans une famille trиs pauvre. Son pиre abandonne la famille quand Sophia avait seulement quelques mois. Sophia йtait йlevйe par sa mиre et par sa grand-mиre. Voilа ce qu'elle dit de son enfance et de sa carriиre: “Je suis nйe sage. Sagesse de la rue. Sagesse du peuple.

Quand j'йtais petite, la peur faisait partie de ma vie. La peur de ne rien avoir а manger, la peur des moqueries des autres enfants а l'йcole parce que je n'avais pas de pиre, la peur de la guerre.

Mais c'йtait la peur d'un enfant, une peur trиs diffйrente de celle des adultes. Maintenant j'avais peur de mourir, de laisser mes deux garзons sans maman. Que vont-ils faire sans moi? Je pense toujours а mes enfants, а ma mиre, а ma soeur ... J'ai peur des avions ...

Maintenant je vais en avion а Cannes а la premiиre de mon film “Une journйe particuliиre”. Pour moi ce film est trиs important.

Le grand cinйaste italien Marcello Mastraianni entre dans le salon: en smoking, souriant, beau, йlйgant. Il s'approche de moi, m'embrasse et me sourit. C'est le huitiиme film que nous tournons ensemble. Nous rions beaucoup quand nous sommes ensemble. Je le connais depuis vingt ans. Et il est toujours le mкme: gai, intelligent, plein d'humour.

A notre vue la masse de curieux scande: “Sophia, Sophia! Marcello, Marcello!”

C'est la cinquiиme fois que je viens prйsenter un de mes films а Cannes. Et c'est toujours je dois passer par un double cordon de police qui nous protиge de la foule. Mais les gens me saluent, ils veulent me toucher. De cette maniиre ils me disent qu'ils m'aiment, ils me montrent ce qu'ils pensent de moi.

Dans la salle silencieuse il y a beaucoup de monde. Quelle va кtre la rйaction du public? Vont-ils applaudir? Ce soir je n'ai aucun doute. Aprиs la projection du film une vraie ovation. Les spectateurs applaudissent avec enthousiasme. Marcello et moi nous nous levons et nous rйpondons а cette ovation. Je suis heureuse”.

D'aprиs S. Loren, “La bonne йtoile”

Monsieur Chaplin

Le journaliste entra. C'йtait le sixiиme depuis une heure et le grand comйdien dut faire un effort pour sourire. Le journaliste s'en aperзut et dit:

- Naturellement, vous devez кtre trиs pris.

- Oui, dit le grand comйdien. Ah! oui ... je n'ai mкme pas eu le temps de voir Paris!

Par les hautes fenкtres on apercevait des palais, le Dфme des Invalides, le journaliste fit un geste large et dit:

- Mais le voilа, Paris!

Ce n'est pas de ce Paris-lа que je veux parler, dit le comйdien. Remarquez, je l'aime bien aussi. C'est trиs beau, trиs beau ... Mais je voudrais voir le Paris des gens, le Paris que vous habitez, vous, par exemple ... Il y a presque trois millions d'habitants ici, n'est-ce pas?

- 3 millions 20000, dit le journaliste.

- Eh bien! Depuis deux jours je n'ai vu que des employйs d'hфtel, des vedettes, et. excusez-moi, des journalistes et des photographes, des photographes et des journalistes. Pas de visages humains. Vous comprenez ce que je veux dire? Je veux dire des visages de gens qui passeraient prиs de moi sans y faire attention, sans s'occuper de moi. Mais de nos jours, malheureusement, l'histoire du khalife Haroun al Rashid qui se dйguisait le soir et s'en allait, inconnu, par la ville de Bagdad, cette histoire-lа n'est plus possible.

- Qui sait? dit le journaliste ... Qui sait? ... Vous pourriez par exemple ...

A cet instant il fut interrompu par un coup de tйlйphone.

- Je ne suis pas venu а Paris pour passer tout mon temps avec des gens du mйtier, reprit le comйdien. Je veux voir Paris, je veux voir les visages des gens de Paris.

- Eh bien, justement, dit le journaliste ...

Mais il fut encore interrompu pai la venue d'un nouveau personnage. Ensuite un correspondant amйricain pйnйtra pour prendre une interview au comйdien.

Enfin le correspondant s'en alla et c'est alors que le journaliste pensa que le moment йtait venu d'intervenir d'une faзon dйcisive. Plus il y rйflйchissait, plus il lui apparaissait que son idйe йtait non seulement une bonne idйe. mais une idйe poйtique.

- Et bien! Vous кtes toujours lа? dit le comйdien.

- Excusez-moi, dit le journaliste... J’ai une idйe... Une bonne idйe pour vous, si vous voulez voir Paris tranquillement.

- Vous croyez que c’est possible? dit le comйdien avec un sourire un peu mйlancolique. Mais dites toujours... Si votre idйe est bonne, je l’accepte.

A six heures du soir, loe journaliste revint. Il portait deux cartons sous le bras.

Un peu plus tard, c’est par l’escalier de service que deux hommes descendirent. Les yeux du comйdien йtaient cachйs par des lunettes noires. Il avait relevй le col de son paletot. La voiture du journaliste les attendait dans une petite rue calme derriиre l’hфtel. L’auto se dirigea vers les Champs-Elysйes et l’Arc de Triomphe. Elle remonta l’avenue Foch vers le Bois de Boulogne.

Puis la voiture stationna quelques instants dans une allйe du Bois et rentra dans Paris pour disparaоtre dans les vieilles petites rues qui а cette heure sont pleines d’employйs de commerce et d’ouvriers.

Un homme-sandwich, habillй en Charlot, coiffй d’un vieux chapeau, une canne а la main, la petite moustache sous le nez et aux pieds, les cйlиbres chaussures usйes, descendit de la vieille voiture et fixa а son dos un panneau publisitaire qui annonзait dans un cinйma pas cher la projection d’un vieux film de Charlot “La ruйe vers l’or”. Il y eut beaucoup de gens qui dйcidиrent d’aller voir ou revoir pour la centiиme fois ce film.

L’homme-sandwich fit ainsi plusieurs aller et retours sur le Boulevard. Il tвchait de ne pas sourire sous sa petite moustache noire, bien qu’il en eыt trиs envie, simplement parce que personne ne le regardait, personne ne lui demandait d’autographes.

Il marchait dans la foule, si joyeux, si plein du spectacle de la rue qu’il ne put s’empкcher de donner plus de vie а son personnage, il soulevait son chapeau, faisait tourner sa canne et enfin il fit un pas de danse qui attire l’attention d’un agent.

Ce dernier lui demanda ses papiers d’identitй. Car n’importe qui ne peut pas кtre un homme-sandwich. Il faut une autorisation de la prйfecture de police.

L’homme-sandwich sortit de la poche de sa veste un passeport qu’il tendit а l’agent de police en soulevant son chapeau avec beaucoup de naturel. L’agent prit le passeport, l’ouvrit et dit:

- Excusez-moi, excusez-moi, Monsieur Chaplin. Je ne vous avais pas reconnu... dans ce costume.

Jean Gabin

La premiиre sйance publique payante de cinйma eut lieu le 28 dйcembre 1895 а Paris. C’йtait l’invention de Louis et Auguste Lumiиre. Renй Clair, le grand cinйaste franзais, auteur de nombreux films, projйtйs dans le monde entier (“Sous les toits de Paris”, “Le dernier Milliardaire”, “Portes de Lilas” et d’autres), est non seulement l’un des meilleurs rйalisateurs du cinйma franзais moderne, mais aussi un йcrivain de talent. Pour les sйnarios de ses films qui sont de haute qualitй littйraire, il a йtй йlu membre de l’Acadйmie franзaise.

Le film de Jean-Paul Le Chanois “Les Misйrables”est la dixiиme version des “Misйrables” rйalisйe au cinйma. Ce film a connu un йnorme succиs.

La premiиre version muette a йtй rйalisйe en 1912, en France.

Jean Gabin, acteur franзais universellement connu, est une vйritable encyclopйdie sportive. En matiиre sportive ses connaissances sont nombreuses et prйcises. Sur le football, le cyclisme et la boxe en particulier.

BOURVIL

C'йtait un fils de paysans de Normandie. Il s'appelait Andrй Raimbourg et, comme tous les enfants, allait а l'йcole du village. Mais un jour, il quitte la classe pour apprendre la musique.

Bourvil (son pseudonyme lui vient de Bourville, nom d'un village prиs de chez lui) va devenir un des plus grands acteurs franзais. Pourquoi vous parler de lui plutфt que d'un autre? Parce qu'il a йtй а l'affiche du cinйma franзais pendant plus de vingt ans (il est mort en 1970. I1 avait tournй 62 films!), parce qu'il savait jouer les rфles les plus drфles et les plus tristes, parce que tout le monde l'aimait: le grand public qui faisait la queue pour voir chacun de ses films et tous

ceux qui travaillaient avec lui connaissaient son bon coeur, sa gentillesse et son courage.

Il est trиs difficile d'кtre vedette, et de rester simple, bon copain, sympathique а tous. Bourvil avait rйussi cela.

Rйalisateurs, journalistes, tous dans le monde du cinйma gardent le souvenir d'un homme qui aimait beaucoup son mйtier, qui йtait dйcidй а le faire bien, qui йtait toujours йtonnй de son succиs.

Un jour а Caen, il dоne au restaurant. Dehors, une centaine de personnes se poussent devant les fenкtres.

“Pourquoi ne mettez-vous pas plus de tables? dit Bourvil au directeur. Vous pourriez recevoir plus de monde.” L'idйe que tous ces gens йtaient lа pour le voir ne lui йtait mкme pas venue а l'esprit.

Bourvil commence par chanter. Sur scиne, il fait rire tout le monde. Alors, on lui donne des rфles comiques au cinйma. Au commencement, il joue des paysans pas trop intelligents. Et puis, peu а peu, on s'aperзoit qu'il peut jouer des rфles plus importants. Les rйalisateurs comprennent que c'est un grand acteur.

On ne peut pas parler de tous ses films. Vous avez peut-кtre vu “la Grande vadrouille”, “Gobe-mouches” ou “la Grande lessive”, alors vous avez pu comprendre que c'йtait un acteur de grand talent.

“La force de Bourvil, disait Marcel Aymй, un cйlиbre йcrivain franзais, c'est qu'il n'a jamais appris а mentir.”

D'aprиs le Cinйma franзais

Faites le portrait de Bourvil, dites pourquoi il est devenu une vedette du cinйma franзais.

Nommez les autres acteurs du cinйma franзais que vous connaissez. Parlez d'un de ces acteurs.

Faites le portrait d'une vedette de cinйma. Vos camarades doivent deviner son nom. Commencez ainsi:

On m'a dit qu'il (elle) йtait ...

Voilа un jeu: chaque йlиve choisit le nom d'un acteur de cinйma. Les autres йlиves lui posent cinq questions auxquelles il rйpond par un oui ou un non. On doit deviner le nom de l'acteur.

Racontez le contenu d'un film intйressant. Commencez ainsi:

J'ai appris que dans ce film il s'agissait de ...

Quels sont les films que vous aimez le mieux: historiques, comiques, d'aventures, policiers, et pourquoi vous les prйfйrez aux autres?

Parlez de l'йmission tйlйvisйe que vous aimez le mieux.

Parlez de votre film et de votre acteur de cinйma prйfйrйs. Dites pourquoi vous les prйfйrez.

Apprenez a traduire.

a) Lisez le texte, tвchez de le comprendre et dites de qui il s'agit.

b) Relisez le texte et notez les mots nouveaux.

c) Trouvez ces mots dans le dictionnaire.

d) Traduisez le texte d'abord oralement, puis par йcrit.

Jean-Louis Barrault

Jean-Louis Barrault dès sa jeunesse avait un grand désir: devenir artiste. Il voulait entrer à l’école théâtrale de Charles Dullin. Un jour il lui a écrit une lettre:

Monsieur!

Je suis étudiant, 20 ans, élève de l’école du Louvre et pour faire de la peinture, je travaille au collège Chaptal où j’ai fait mes études secondaires. A ce sujet, puis-je vous demander de me fixer un rendez-vous pour m’examiner.

La lettre était assez banale et Barrault n’avait aucune chance d’être invité par M.Dullin. Mais tout de même le chef de l’école lui proposait une audition.

- Qu’allez-vous me dire? a demandé Dullin d’un ton sérieux.

- Néron... J’ai appris le tout.

- Et bien, dites-moi le tout.

Dullin m’écoutait attentivement et moi, je récitais en regardant par la fenêtre. Je jouais pour la fenêtre. Mon numéro terminé, Dullin dit:

- Vous voulez vraiment faire du théâtre?

- Oui, monsieur.

- C’est grave... Etes-vous prêt à mourir de faim?

- Oui, monsieur.

- Notre école est payante.

- Ah!...

- Ecoutez! Mais ne le dites à personne. A personne! Je vous prends gratuitement. Mais n’en dites rien!

- Merci, monsieur!

Ce jour-là je naissais pour la deuxième fois. J’ai compris: la vocation c’est un très grand désir.

Charles Dullin était un très bon artiste et très bon professeur, dramaturge, peintre. Il nous faisait faire des improvisations. C’était nouveau à cette époque-là. Il nous enseignait sentir et exprimer nos sentiments: la colère, la joie, la tristesse, le malheur... J’adorais ces improvisations. Avec Monsieur Dullin ma vie d’artiste a commencé.

D’après J.-L. Barrault, Souvenirs pour demain

Repondez aux questions:

Qui est Jean-Louis Barrault?

Comment est-il devenu artiste?

Quelle était sa vocation?

Quelle lettre il a écrit à M.Dullin?

Qu’est-ce que le chef de l’école théâtrale a dit au jeune homme?

Comment étaient les leçons de Dullin?

Développez cette idée: Pour être artiste il faut avoir une vocation.


Vous avez une vocation. Vous voulez être un bon sportif. Vous jouez très bien au tennis. Vous venez chez le chef de l’école sportive. Qu’est-ce que vous dites au chef de l’école?


Vous êtes venu au théâtre pour voir un spectacle que vous aimez beaucoup. Mais tous les billets sont vendus. Qu’est-ce que vous avez fait pour voir le spectacle? Qu’est-ce que vous dites pour se procurer un billet? A qui vous adressez-vous?


SERIE DE TEXTES INTEGRES

Les textes suivants c’est une adaptation du livre d'Anne Gillain “Le cinйma selon Franзois Truffaut”. Dans ce livre il s’agit du grand cinйaste franзais Franзois Truffaut, de sa vie, de son travail, de ses films.


Lisez la série des textes tirés du livre d'Anne Gillain “Le cinéma selon François Truffaut”. Tâchez de les comprendre. Dites, comment François est devenu grand cinéaste.

Franзois Truffaut - cйlиbre cinйaste franзais

Franзois Truffaut - est un cйlиbre cinйaste franзais. Il a mis en scиne plusieurs films qui avaient un grand succиs non seulement en France, mais dans plusieurs pays du monde. Son film “Les 400 coups” est consacrй aux enfants. C’est un film autobiographique. Il parle de la vie compliquйe des enfants franзais, de leurs problиmes, de leurs relations avec parents, professeurs, copains. Ce film a reзu en 1960 le premier Prix au festival de Cannes. Il a apportй une grande cйlйbritй а Franзois Truffaut.


Lisez le texte sur l’enfance de François Truffaut. Dites, quand et où il est né, que faisaient ses parents.

Franзois Truffaut parle de son enfance

Je suis nй а Paris le 6 fйvrier 1932. J’ai grandi pendant la seconde guerre mondiale. Mon pиre йtait un dessinateur architecte. Il йtait aussi un bon sportif. Il pratiquait l’alpinisme, ainsi que ma mиre, qui йtait secrйtaire а l’hebdomadaire L’Illustration oщ travaillait mon grand-pиre. Lui aussi, il йtait alpiniste et membre du club alpin franзais.

Tous les samedis matin ils partaient en short et sac au dos faire de l’alpinisme et ils revenaient le dimanche soir.

Jusqu’а l'вge de 8 ans j'ai йtй йlevй par ma grand-mиre. Aprиs sa mort, je restais avec mes parents. Ils n'йtaient pas mйchants, mais ils йtaient nerveux et occupйs.

Je n’йtais pas sportif. Trиs vite, c’est le cinйma qui m’a attirй. Mes parents en йtaient trиs йtonnйs: “Comment on peut ne pas aimer le camping?”

Questions:

Qui est Franзois Truffaut? Quand est-il nй? A quoi s’intйressaient ses parents? Quel sport pratiquaient-ils? Est-ce que Franзois йtait un garзon sportif?


Parlez de l'enfance de François Truffaut.


Parlez de votre enfance.


Lisez le texte sur l’intérêt de François Truffaut pour le cinéma. Dites, comment cet intérêt est né.


La première expérience du cinéma

Je suis allй au cinйma pour la premiиre fois en 1938 ou 39 avec ma tante. On voyait sur l’йcran une scиne de mariage. Deux heures plus tard la mкme scиne est revenue. Ma tante a dit: “C’est tout.” Et nous sommes sortis.

Mon premier souvenir d'un film prйcis, c’est “Paradis perdu” que j’ai vu en 1939 ou 40. C’est un film qui faisait pleurer des salles .entiиres. C’йtait un film sur la guerre de 1914—1918 et l’йpoque dйcrite dans le film rappelait beaucoup notre vie pendant la guerre. J’entendais ma mиre pleurer а cфtй de moi, mon pиre venait d’кtre mobilisй. Moi, je ne pleurais pas, sans doute, parce que je ne comprenais pas trиs bien le sujet.

J’ai revu ce film plusieurs fois aprиs et chaque fois je pleurais.

Mes parents aimaient beaucoup le cinйma. Aprиs les films ils en parlaient toujours et j’entendais ces conversations. Ensuite, j’ai pris l’habitude d’aller voir certains films en cachette sans mes parents. Lorsqu’ils sortaient, je sortais moi aussi dix minutes aprиs eux pour aller au cinйma.

J'avais peur de mes parents et je partais avant la fin du film. Je devais кtre couchй quand mes parents rentraient.

Ensuite, j’ai trouvй plus commode d’aller au cinйma l’aprиs-midi, au lieu d’кtre а l’йcole.


Questions:

A quel вge Franзois est allй au cinйma pour la premiиre fois? Est-il allй seul? Pourquoi le film “Paradis perdu” lui a plu? Pourquoi tout le monde pleurait en regardant le film “Paradis perdu”? Est-ce que les parents de Franзois aimaient le cinйma? Est-ce qu’ils parlaient des films а la maison? Est-ce que Franзois entendait ces conversations?


François aimait le cinéma dès l’enfance. Trouvez les phrases qui le prouvent.


Dites:

si vous aimez le cinйma; quels films vous prйfйrez; si vous allez souvent au cinйma; avec qui vous allez au cinйma le plus souvent; oщ vous regardez les films; quand vous prйfйrez aller au cinйma: en йtй ou en hiver; si vous parlez du film vu avec vos camarades.


Situation:

Votre camarade vous invite au cinéma. Mais vous êtes occupe et vous ne pouvez pas aller avec lui. Trouvez les mots pour renoncer poliment et ne pas offenser votre camarade.


Lisez le texte sur les études de François à l’école. Dites, si François était un bon élève.


Mes йtudes а l’йcole


Jusqu’en 1941, je suis allй au lycйe Rollin. Puis, j’ai ratй l’examen pour entrer en sixiиme. Alors, mes parents ont dйcidй de me mettre а l’йcole primaire.

A l’йcole primaire, il n’y avait pas d’enfants qui venaient du lycйe. J’йtais un peu l’йtranger а l’йcole. Au lycйe, les йlиves ne manquaient pas les leзons. Dans ma nouvelle йcole, c’йtait une habitude. J’ai commencй par faire comme les autres. Mais je manquais les leзons plus souvent que les autres. On m’a chassй de l’йcole. Et dиs ce moment-lа j'allais d’йcole en йcole...

J’ai changй plusieurs йcoles. Et toujours, je manquais les leзons en compagnie de mon ami Robert Lachenay. Je venais quelques jours а la fin du mois pour les compositions. Mon ami et moi, nous avons mкme fabriquй de faux carnets de notes. Nos parents signaient ces carnets. Ils ne savaient pas la vйritй sur nos йtudes а l’йcole. Nous passions des journйes entiиres au cinйma.


Questions:

Comment Franзois est venu а l’йcole primaire aprиs le lycйe? Est-ce qu’l manquait souvent les leзons? Quelle est la diffйrence entre les йtudes au lycйe et а l’йcole primaire? Est-ce que Franзois trompait ses parents? Comment les trompait-il? Comment s'‘ppelait l’ami de Franзois? Est-ce qu’il йtait un bon йlиve?


François était un mauvais élève. Trouvez les phrases qui le prouvent.

Trouvez la question.

...?

Oui, je m'intйresse beaucoup au cinйma.

...?

Je vais au cinйma trois fois par semaine.

...?

Je vais au cinйma avec mes- camarades.

...?

Je prйfиre les films sur la nature.


Parlez des études de François à l’école.


Parlez de vos études à l’école.


Lisez le texte suivant. Dites, quel était le rôle du cinéma dans la vie de François Truffant.

Le rфle du cinйma dans la vie de Franзois

Les films que j’ai vraiment admirй, c’йtaient les films franзais, puisque j’ai commencй а aller au cinйma pendant la guerre. C’йtait les films comme “Le Corbeau”, “Les visiteurs du soir”. Trиs vite, je les ai vus plusieurs fois. Au dйbut, je les voyais en cachette de mes parents. Puis, mes parents me disaient: “Viens, on va aller au .cinйma.” Et j’allais revoir un film sans pouvoir dire que je l’avais dйjа vu. Mais зa m’a donnй le goыt de revoir le film plusieurs fois.

J’ai vu le film “Le Corbeau” une vingtaine de fois. J’ai appris les dialogues de ce film par coeur. J’ai appris plus de cent cinquante mots que je ne connaissais pas en regardant ce film. Aujourd’hui encore, je connais par coeur le texte des lettres anonymes de “Corbeau”.

Pour moi le cinйma йtait non seulement le plaisir, mais aussi un refuge. Je peux mкme dire que le cinйma m’a sauvй la vie. Si je me suis jetй dans le cinйma, c’est probablement parce que ma vie n’йtait pas satisfaisante pour moi dans mes annйes de premiиre jeunesse. C’йtait la guerre. C’йtait l’occupation. Mon oncle a йtй dйportй par les Allemands. Et en mкme temps je voyais autour de moi beaucoup, d’indiffйrence: des gens qui sortaient le soir, qui allaient au thйвtre, au cinйma. J’ai vu aussi du sang, des coups de feu, de la misиre... Depuis que j’avais 12 ans, je notais sur un carnet tous les films que j’avais vus, par ordre alphabйtique, en ajoutant des croix pour les films que j’avais vus plusieurs fois. J’ai calculй un jour que j’ai vu 2 mille films en six ou sept ans, cela m’a pris 4 mille heures. Alors, j’ai perdu 4 mille heures de lecture. Pendant cette pйriode de temps je n’ai rien appris...

Questions:

1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   16

Похожие:

Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) iconФормирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка)

Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) iconМоу «Алексеевская сош» ученица 10 класса Кузик Анна учитель французского языка
I. История французского языка на примере русско-французских отношений
Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) icon«la france et la francophonie aujourd’hui» с 27 января по 2 февраля
Ассоциация преподавателей-практиков французского языка проводила свой 17 Всероссийский Семинар преподавателей французского языка,...
Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) iconФормирование конфликтной позиции у старшеклассников в процессе обучения (на материале уроков литературы)
Работа выполнена в фгоу впо «Российский государственный университет имени Иммануила Канта»
Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) iconПрезентация французского издательства Clé International (представитель издательства, Брюно ломбар) 13: 00-14: 00 Кафе «Эсперанто»
«инновационные технологии в преподавании французского языка в учреждениях образования республики беларусь»
Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) iconГооу санаторного типа для детей нуждающихся в длительном лечении
Формирование патриотизма у младших школьников средствами исследовательской деятельности
Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) iconИнформационная карта программы Наименование программы социализация школьников средствами театральной педагогики
России, воспитать детей и подростков всесторонне развитыми, понимающими и принимающими глубинные нравственные устои нашей страны,...
Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) iconНаучно-практическая конференция История возникновения заимствованных слов
На протяжении всей своей истории русский язык обогащался за счет иноязычных слов. Например, интенсивное заимствование из польского...
Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) iconКомпьютерная лексика и ее функциональные эквиваленты в русском и французском языках
Работа выполнена на кафедре французского языка Института языка гоу впо «Казанский (Приволжский) федеральный университет»
Формирование медиа-коммуникативнои образованности школьников-подростков средствами видео (на материале уроков французского языка) iconТипологическая моделируемость фразеологических трансформаций (на материале русского, английского, французского и турецкого языков)
Фгаоу впо «Белгородский государственный национальный исследовательский университет»
Разместите кнопку на своём сайте:
Библиотека


База данных защищена авторским правом ©lib2.znate.ru 2012
обратиться к администрации
Библиотека
Главная страница